Jeudi 26 avril 2018.
Bonjour à tous.

C'est chaud ou c'est "show" ? Les deux mon capitaine.

C'est chaud pour Serge Starck et ses associés (acolytes ?). En effet, vous savez qu'à la demande d'ANTICOR (dont nous sommes solidaires) et du Président de la Chambre Régionale des Comptes, le Procureur de la République a demandé au SRPJ (Service régional de police judiciaire) de Strasbourg d'enquêter sur la gestion de Mr Starck, du Sydeme et des sociétés filiales.

C'est "show", un vrai spectacle que nous fait actuellement le Président de la Régie du Sydeme. Serge Starck aime à passer pour un martyre des associations et du Républicain Lorrain. Nous, l' ADPB, aurions lancé : « une campagne de désinformation et de manipulation des chiffres » (RL du 24 04 2018). Tous les documents qui se trouvent sur le site de l'association sont vrais. Quant aux chiffres, il se peut qu'il y ait quelques erreurs bénignes au regard de la complexité de la comptabilité du Sydeme et Cie.

L'association n'a jamais refusé de rencontre Mr Starck. Nous avons refusé de rencontrer Mr Starck président du Sydeme, nous avons demandé, par deux fois et sans aucune suite, à rencontrer Mr Starck, le président de la holding Sydeme-Développement, pour lui poser des questions sur les montages financiers et les appels d'offres sans publicité.

Le 30 mai 2018, Serge Starck organise une journée dédiée aux élus. Un extrait :

Enfin les élus vont avoir les réponses à toutes les questions que l'on se pose depuis longtemps. Vous y croyez vous ?

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Dimanche 24 février 2018.
Bonjour à tous.

La fin de l'année a été terrible pour les dirigeants du Sydeme. Malgré le barrage fait par la préfecture pour nous empêcher de divulguer des renseignements sur la gestion du Sydeme, nos actions combinées avec celles des associations (ex.: ADQV, ADEPRA, etc.) ont abouti au refus d'accepter les comptes du Sydeme pour 2016 par le tribunal administratif.

Comme cela a été montré dans la présentation en salle du 22 février, il y a encore des tas de zones "chelou" (louches pour les anciens) dans cette gestion. Par exemple une holding qui a ZÉRO employé mais qui a un capital social de 1 MILLION d'euros. A quoi peut-elle bien servir ? Nous avons notre idée que nous soumettrons à nos avocats pour un nouveau dépôt de plainte.

Nous sommes tous les jours sur la brêche car ce dossier est difficile et touche beaucoup d'élus, et en France les élus sont intouchables. L'histoire de la Vème République a vu de multiples élus inquiétés et jamais condamnés. Si c'était vous, gens du peuple (en opposition aux monarques qui nous dirigent) vous seriez déjà embastillés.

Bientôt des nouvelles accablantes pour le Sydeme sur ce site.

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Jeudi 28 décembre 2017.
Bonjour à tous.

Ca y est, c'est la fin de l'année et l'espérance d'une nouvelle année meilleure à venir. Tous les ans c'est pareil. Tout comme le poème célèbre de Rosemonde Gérard à son mari Edmond Rostand : "Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain."

Nous aurions tous voulu que cette année 2017 soit meilleure que celle de 2016 et que la prochaine année 2018 soit meilleure que celle de 2017. Pour quelques uns, cela aura été le cas, pour d'autres cela a été plus difficile. Mais c'est la vie. Hélas, le poème de Rosemonde Gérard ne s'applique qu'à l'amour vrai, pas à la vie sociale.

Vos élus locaux vous mentent sans vergogne, vos administrations n'ont que faire de vos problèmes. Les dépenses locales, départementales, régionales, françaises de l'Etat s'envolent sans aucun contrôle. On pille vos retraites et vos salaires. Les impôts et taxes augmentent sans cesse. Etre encore et toujours un porte-monnaie, c'est le sentiment qui prime aujourd'hui.  

Alors que faire ? 90% des français ne feront rien. Ils attendront les prochaines élections pour voter, soit pour les mêmes qui regrettent et feront mieux s'ils sont réélus, ou pour des nouveaux qui promettront monts et merveilles avec à la fin le même résultat.

Un ami un jour m'a dit "Ne laisse pas ton destin dans les mains des autres." Dès ce jour, je l'ai mis en application. Je gère mon destin avec plus ou moins de réussite, mais je ne veux plus que ce soit les autres qui gèrent à ma place ma petite vie. Si nous n'avons pas encore les résultats escomptés concernant notre combat contre les dépenses excessives du Sydeme, nous avons décidé de combattre plutôt que de nous résigner.

Il faut arrêter avec le je-sais-ce-qui-est-bon-pour-toi des élus. Les élus nous disent qu'ils font tout pour que nous soyons heureux dans le meilleur des mondes. Nous ne sommes pas des ignares, ni des débiles profonds. Internet nous permet de découvrir des documents qui nous ouvrent les yeux sur la réalité financière de nos communautés de communes, de nos départements, bref de toutes la mécanique administrative financière de nos élus. Et sincèrement, je n'ai pas trouvé de quoi me satisfaire. Un maire a dit en parlant des élus responsables des finances publiques : "Tant qu'il ne s'agit pas de l'argent du ménage, personne ne regarde vraiment les dépenses faites."

En 2018, le combat continuera. Nous allons redemander une audience au Préfet pour lui expliquer ce qu'est réellement le Sydeme et la société Sydeme développement. Et si de nouveau un barrage du secrétariat nous empêche cette rencontre, nous irons manifester avec vous sous les fenêtres de la préfecture de Metz.
Nous contacterons par courrier Mr Jean ROTTNER, Président de la Région Grand Est, pour avoir un entretien. Son prédécesseur avait eu l'indélicatesse (comme d'autres) de ne pas répondre à notre lettre, j'espère que Mr Rottner aura l'élégance de nous répondre.
Nous irons de nouveau à la rencontre d'élus locaux, membres du Sydeme, pour leur demander les raisons qui les poussent à fermer les yeux sur les dépenses du Sydeme.

Notre combat sera encore un peu long. Des plaintes ont été déposées contre S. Starck et le Sydeme. Pour le moment nous avons la satisfaction de lire qu'elles ont été acceptées. Ouf ! On y arrive tout doucement. J'entends déjà les élus "coupables mais pas responsables" qui diront qu'ils ont été bernés par le Président S. Starck. Certains nous le disent déjà. Ils feront leur mea-culpa en nous promettant que cela ne se reproduira plus. hahahah ! Elle n'est pas belle la vie ?

Je vous souhaite dès à présent tout le meilleur pour l'année 2018.

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Mardi 5 novembre 2017.
Bonjour à tous.

Une année vient de passer depuis la grande et incroyable manifestation des 2 000 habitants du Pays Boulageois. Et depuis, que s'est-il passé ?

Nous avons créé cette association et nous avons entrepris des actions. Certaines de ces actions sont très visibles (voir les pages et documents sur ce site), d'autres se font plus discrètes afin d'être le plus efficaces possibles. Grâce à celles-ci, nous savons que la Direction Départementale des Finances Publiques enquête actuellement sur la situation du Sydeme et des montages financiers qui en découlent.

Si vous êtes membre de notre association, sachez que nous sommes présents pour vous et répondrons aux questions que vous pourriez vous poser. N'hésitez pas à vous servir du formulaire http://adpb.pro/contact.htm ou par email.

Le Président Emmanuel Macron avait promis aux citoyens français qu'il y aurait du changement dans la gestion de la France et de ses finances. A ce titre, un courrier va lui parvenir pour lui demander son soutien dans les dérives présumées du Sydeme et de ses dirigeants.

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Mercredi 13 septembre 2017.
Bonjour à tous.

J'aimerais vous poser une question ? Quand vous envoyez une lettre ou un email à un ami et que vous lui posiez une question, votre ami vous répond-il ? Oui, n'est-ce pas. Et bien dans le monde politique et des élus, la règle est de ne pas répondre aux courriers qui sont adressés.
J'avais rencontré la secrétaire des LR à Metz. Comme je n'avais pas eu de réponse à mon courrier, je lui en ai demandé la raison. Voici sa réponse :"Nous ne répondons jamais aux lettres reçues. C'est comme ça." Ouais. Pas très correct cette attitude.

Voici une lettre que j'ai envoyé à Mr Le Président de la région.

J'espère que nous aurons une réponse, mais le doute s'est installé depuis l'envoi des 298 emails aux maires concernés par le Sydeme. Aucunes réponses aux questions posées.

Pourquoi le peuple français se détourne des politiques et des élus en général, mais simplement parce que nous avons l'impression d'être uniquement des portefeuilles dans lesquels ils peuvent piocher à volonté sans vergogne.

Plus de 2500 vues de la vidéo, et aucune manifestation des visiteurs. Pour ou contre, vous pouvez envoyer vos messages ici

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Jeudi 20 juillet 2017.
Bonjour à tous.

Avez-vous regardé la vidéo qui vous dévoile les secrets du Sydeme  ?

JE N'Y CROIS PAS, CE N'EST PAS POSSIBLE.
Voilà ce que l'on me dit quand je cite les sommes colossales mises en jeu dans le Sydeme et Cie. Moi aussi quelques fois, j'ai du mal à y croire. 

MAIS SI C'EST VRAI, POURQUOI PERSONNE NE FAIT RIEN ?
Très bonne question. Parce que personne n'aurait pu penser que l'argent public pourrait être "préusmé détourné". Nous faisons confiance aux personnes que nous avons élues, et pourtant, il suffit de lire la presse pour voir qu'il y a régulièrement des dérapages. La probité des élus se réduit jour après jour comme une peau de chagrin.

Notre association vous a ouvert les yeux, mais on a tous le choix: subir ou se défendre. Voulez-vous marcher en baissant la tête ou voulez-vous vous battre pour la vérité ?

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Jeudi 8 juin 2017.
Bonjour à tous.
Nous avons rencontré le Président et les Vice-Présidents de la comcom de Boulay-La Houve avec le conseil d'administration de notre association. Le but de cette rencontre était de faire prendre conscience aux élus que la situation financière catastrophique du Sydeme n’était pas la faute des concitoyens mais surtout de montages financiers hasardeux et d’autres présumés illégaux.
L’accueil a été plutôt froid, on peut le comprendre. Nous n’avons pas été surpris.

A la fin de la présentation, il y a eu un début de discussion qui nous a permis de réitérer la main tendue pour travailler avec la (puis « les ») communauté(s) de communes afin d’avancer dans la pression que nous mettons sur le Sydème concernant ses comptes et ses dépenses jugées beaucoup trop importantes.

Concernant cette proposition de travailler ensemble, nous avons demandé une réponse de principe assez rapide. Ensuite, (si elle est positive) on verra comment procéder.

Merci aux plus de 300 adhérents qui nous soutiennent.
Cordialement.
Jean-Marie Le Braz