Mardi 5 novembre 2017.
Bonjour à tous.

Une année vient de passer depuis la grande et incroyable manifestation des 2 000 habitants du Pays Boulageois. Et depuis, que s'est-il passé ?

Nous avons créé cette association et nous avons entrepris des actions. Certaines de ces actions sont très visibles (voir les pages et documents sur ce site), d'autres se font plus discrètes afin d'être le plus efficaces possibles. Grâce à celles-ci, nous savons que la Direction Départementale des Finances Publiques enquête actuellement sur la situation du Sydeme et des montages financiers qui en découlent.

Si vous êtes membre de notre association, sachez que nous sommes présents pour vous et répondrons aux questions que vous pourriez vous poser. N'hésitez pas à vous servir du formulaire http://adpb.pro/contact.htm ou par email.

Le Président Emmanuel Macron avait promis aux citoyens français qu'il y aurait du changement dans la gestion de la France et de ses finances. A ce titre, un courrier va lui parvenir pour lui demander son soutien dans les dérives présumées du Sydeme et de ses dirigeants.

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Mercredi 13 septembre 2017.
Bonjour à tous.

J'aimerais vous poser une question ? Quand vous envoyez une lettre ou un email à un ami et que vous lui posiez une question, votre ami vous répond-il ? Oui, n'est-ce pas. Et bien dans le monde politique et des élus, la règle est de ne pas répondre aux courriers qui sont adressés.
J'avais rencontré la secrétaire des LR à Metz. Comme je n'avais pas eu de réponse à mon courrier, je lui en ai demandé la raison. Voici sa réponse :"Nous ne répondons jamais aux lettres reçues. C'est comme ça." Ouais. Pas très correct cette attitude.

Voici une lettre que j'ai envoyé à Mr Le Président de la région.

J'espère que nous aurons une réponse, mais le doute s'est installé depuis l'envoi des 298 emails aux maires concernés par le Sydeme. Aucunes réponses aux questions posées.

Pourquoi le peuple français se détourne des politiques et des élus en général, mais simplement parce que nous avons l'impression d'être uniquement des portefeuilles dans lesquels ils peuvent piocher à volonté sans vergogne.

Plus de 2500 vues de la vidéo, et aucune manifestation des visiteurs. Pour ou contre, vous pouvez envoyer vos messages ici

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Jeudi 20 juillet 2017.
Bonjour à tous.

Avez-vous regardé la vidéo qui vous dévoile les secrets du Sydeme  ?

JE N'Y CROIS PAS, CE N'EST PAS POSSIBLE.
Voilà ce que l'on me dit quand je cite les sommes colossales mises en jeu dans le Sydeme et Cie. Moi aussi quelques fois, j'ai du mal à y croire. 

MAIS SI C'EST VRAI, POURQUOI PERSONNE NE FAIT RIEN ?
Très bonne question. Parce que personne n'aurait pu penser que l'argent public pourrait être "préusmé détourné". Nous faisons confiance aux personnes que nous avons élues, et pourtant, il suffit de lire la presse pour voir qu'il y a régulièrement des dérapages. La probité des élus se réduit jour après jour comme une peau de chagrin.

Notre association vous a ouvert les yeux, mais on a tous le choix: subir ou se défendre. Voulez-vous marcher en baissant la tête ou voulez-vous vous battre pour la vérité ?

Cordialement.
Jean-Marie Le Braz

_________________________________________

Jeudi 8 juin 2017.
Bonjour à tous.
Nous avons rencontré le Président et les Vice-Présidents de la comcom de Boulay-La Houve avec le conseil d'administration de notre association. Le but de cette rencontre était de faire prendre conscience aux élus que la situation financière catastrophique du Sydeme n’était pas la faute des concitoyens mais surtout de montages financiers hasardeux et d’autres présumés illégaux.
L’accueil a été plutôt froid, on peut le comprendre. Nous n’avons pas été surpris.

A la fin de la présentation, il y a eu un début de discussion qui nous a permis de réitérer la main tendue pour travailler avec la (puis « les ») communauté(s) de communes afin d’avancer dans la pression que nous mettons sur le Sydème concernant ses comptes et ses dépenses jugées beaucoup trop importantes.

Concernant cette proposition de travailler ensemble, nous avons demandé une réponse de principe assez rapide. Ensuite, (si elle est positive) on verra comment procéder.

Merci aux plus de 300 adhérents qui nous soutiennent.
Cordialement.
Jean-Marie Le Braz